Damasquiné

débusqué au hasard d’une traduction à rendre pour le très ardu et très inspirant atelier animé par Antoine Cazé, dans le cadre de la « Summer School » du Centre de Traduction littéraire de l’Université de Lausanne/Bergamo (https://www.unil.ch/ctl/bergamo)

Extrait d’un poème d’Andrew Zawacki, by reasons of breakings, 2002

« inlaid verges blear kaleidoscopic,

larkspur and loosestrife splinter

and render a fire, as frontiers to scour

or confiscate, and laving dark

these latent, these restive affronts: »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s